L’héritage الوراثة

Un sujet très brûlant, et que les héritiers mâles musulmans veulent enterrer définitivement et ne plus en parler, car ça touche a leur  »héritage ». je veux en parler.

Avant tout, lisons la sourate qui en parle:

Sourate 4 An-Nisa’a (Les femmes)11 سورة النساء

  • 11 يُوصِيكُمُ اللَّهُ فِي أَوْلَادِكُمْ لِلذَّكَرِ مِثْلُ حَظِّ الْأُنثَيَيْنِ فَإِن كُنَّ نِسَاءً فَوْقَ اثْنَتَيْنِ فَلَهُنَّ ثُلُثَا مَا تَرَكَ وَإِن كَانَتْ وَاحِدَةً فَلَهَا النِّصْفُ وَلِأَبَوَيْهِ لِكُلِّ وَاحِدٍ مِّنْهُمَا السُّدُسُ مِمَّا تَرَكَ إِن كَانَ لَهُ وَلَدٌ فَإِن لَّمْ يَكُن لَّهُ وَلَدٌ وَوَرِثَهُ أَبَوَاهُ فَلِأُمِّهِ الثُّلُثُ فَإِن كَانَ لَهُ إِخْوَةٌ فَلِأُمِّهِ السُّدُسُ مِن بَعْدِ وَصِيَّةٍ يُوصِي بِهَا أَوْ دَيْنٍ آبَاؤُكُمْ وَأَبْنَاؤُكُمْ لَا تَدْرُونَ أَيُّهُمْ أَقْرَبُ لَكُمْ نَفْعًا فَرِيضَةً مِّنَ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ كَانَ عَلِيمًا حَكِيمًا
  • Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants: au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S’il n’y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s’il n’y en a qu’une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d’eux le sixième de ce qu’il laisse, s’il a un enfant. S’il n’a pas d’enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s’il a des frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu’il aurait fait ou paiement d’une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part d’Allah, car Allah est, certes, Omniscient et Sage.

Réflexion:

Avant d’entamer ma réflexion, j’aimerais d’abord mettre au clair certains points:

  1. Dans ce verset, il est question d’un parent qui soit laisse un héritier ou héritière, ou pas. On ne parle pas de cas d’épouse, de mère, … on parle d’héritier garçon ou fille. car dans la suite des versets, l’épouse ou mère ou autre prend toujours la moitié de la part de l’homme. et c’est simple a lire et a vérifier. lisez et soyez objectif. donc on parle des enfants.
  2. Un enfant = Fils ou Fille
  3. La traduction de لِلذَّكَرِ مِثْلُ حَظِّ الْأُنثَيَيْنِ en  »au fils une part équivalente à celle de deux filles » est malhonnête, ne correspond point a son vrai sens en arabe, suggestive et induit en erreur le lecteur. Ayant fait mes recherches, et faites les vôtres, la plus proche des traductions est  »au garçon la même part que les deux filles ». sachez que ÉQUIVALENT en arabe se dit معادل. Je ne lit point d’équivalence dans ce verset. Il a juste été suggéré par je ne sais qui pour induire en erreur les musulmans.
  4. Plus de 90% des musulmans ne sont pas arabe et ne maîtrisent pas l’arabe. on peut leur faire  »avaler » n’importe quelle couleuvre

Relisez maintenant comme il se doit ce verset. vous y distinguerez 3 cas. Des héritiers comme suit:

  1. Un garçon et deux filles
  2. Un garçon et plus de deux fille
  3. Un garçon et une fille

Le dénominateur commun est UN GARÇON, et le variable est LA FILLE.

Ce qui va suivre maintenant n’engage que moi, car ca contredit tout ce que croit tous les autres musulmans. je ne suis ni savant, ni érudit.

Ce que je comprend de ce verset, et qui m’a été éclairé par certain savants de notre siècle qui m’ont convaincu, est ce qui suit:

  1. Un garçon et deux filles: dans ce cas, le garçon est les deux filles ont la même part. a savoir: UN TIERS CHACUN.
  2. Un garçon et plus de deux filles: Le garçon a un tiers et toutes les filles deux tiers. Ex: une famille est constitué de 3 garçons et 7 filles (ou plus). Ici pour pour un garçon il y’a 2,33 filles, donc plus de 2 filles pour un garçon. Alors les 3 garçons hériteront de 1/3 et les 7 filles hériteront de 2/3
  3. Un garçon et une fille: La plus facile. La fille prendra la moitié. l’autre moitié reviendra au garçon.

Dans toutes les discussions que j’ai eu avec les gens, ils refusaient de réfléchir. Ils étaient opaques et fermés a toute discussion. alors je leur posais juste une question:

  • Parlez moi et expliquez moi le 3e cas ou la fille seule prendra LA MOITIE. je leur disais l’autre moitié ira a qui? A SON FRÈRE BIEN SUR. donc c’est 50/50 non? Je défie quiconque de me prouver le contraire. tous ferment le sujet et joue a l’autruche.

Encore une fois, ce n’est que ma réflexion. Ce n’est ni une vérité absolue, et ce n’est qu’un sujet de débat. On cherche tous la vérité. Meme si elle est amère a lire.

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Le Coran. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.